samedi 29 décembre 2012

Smite, quand Hi-Rez se met au MOBA ...

Le Logo du studio
Ce matin, j’ai enfin pu essayer Smite, le petit MOBA en beta édité par les studios Hi-Rez, à l’origine du FPS free-to-play Tribes, que je vous invite à essayer au passage.





Quand vous ouvrez le jeu, vous avez droit un écran de login rappelant un jeu … du début des années 2000.
Mais passons, clément que je suis, je continue à m’aventurer dans ces territoires inconnus, en grand conquérant, je lance la recherche de partie dans l’un des modes proposés : le légendaire 5v5.
RECORD ! Je trouve une partie en moins de deux minutes malgré le statut beta du jeu, un premier point positif.
Le choix du Dieu (ou God pour les anglophiles) que l’on va incarner durant la partie se fait, avec ma culture des plus riches, je réussis à en reconnaître quelque uns, ce qui n’est malheureusement pas le cas du commun des mortels et la présence de renseignements directement sur l’écran du choix aurait été fortement appréciée.
M’attendant à un chargement de la game plutôt long avec la présence quasi-automatique d’un pc en carton parmi les joueurs, je profite de ce moment de répit pour aller combler un de mes besoins primitifs (je vous laisse imaginer cela, pour les plus scatophiles d’entre vous).
Vous savez ce que ça fait de commencer une partie dans un MOBA avec 5 lvl d’écart entre vous et vos adversaires … c’est … une game morte xD
Smite marque sur le chargement un deuxième point, après avoir tenté une autre partie, on remarque que ce dernier est presque instantané.



Repassons au jeu en lui-même, des graphismes beaux, légers, on sent un peu quand même le recyclé sur certains modèles et sur les insignes tout simplement copiés de Tribes mais cela est rapidement oublié avec la difficulté d’adaptation que j’ai enduré.
En effet, pour les habitués de LoL, la prise en main sera des plus complexes à l’inverse des fans de DotA pour lesquels ce sera nettement plus simple.



Jungle, sbires, tours, lanes … Les commandements du genre sont respectés, il ne faut pas s’attendre à de l’innovation de ce côté.

Globalement, Smite reste un bon MOBA, ni plus, ni moins, la majorité des dieux jouables pouvant être associés à des champions déjà existants dans LoL, je me demande si ça ne sent pas un poil le plagiat… Plus de contenu, une plus large communauté, la correction des bugs et <mégalo> ma bénédiction </mégalo> sont des conditions essentielles si ce jeu veut s’imposer aux côtés des blockbusters du domaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire